Déclaration du Conseil d’Administration de la FCPE du Val d’Oise au sujet de la vacation du Vendredi 22 Mai 2009

Cergy le 8 avril 2009

Nous avons été informés par nos adhérents que les directeurs d’école ont reçu la proposition de supprimer la journée du vendredi 22 mai et de créer ainsi un pont lors du week-end de l’ascension. Les heures doivent être malgré tout rendues et faites à d’autres moments, ce qui contraint ces écoles à les remplacer dès mercredi matin.

Cette mesure est justifiée, soit disant, pour lutter contre l’absentéisme. Cependant, aucune négociation ni aucune consultation n’ont été engagées et nous sommes mis devant le fait accompli. Non seulement cela déroge aux règles de fonctionnement institutionnel qui exigeraient qu’un conseil d’école soit convoqué pour valider cette mesure avant de la rendre publique, mais cela entraînerait de nombreuses désorganisations, tant pour les écoles -qui devront assurer un service le mercredi matin-, les enfants -qui ont souvent des activités péri-éducatives- et les familles -qui devront faire face à des difficultés liées à leur travail-.

Devant une méthode du fait accompli qui devient une habitude fort contestable ; Devant la précipitation présidant à une telle mesure à ce moment de l’année scolaire ; Devant l’absence de considération pour les acteurs de l’éducation ; Devant cet acte de désorganisation supplémentaire et les difficultés voire l’impossibilité à récupérer ces heures de cours ;

le CDPE 95 de la FCPE prend position et refuse cette suppression et demande instamment que cette journée du 22 mai demeure une journée d’école.

Adopté à l’unanimité, le CA du Conseil départemental de la FCPE 95